Aller au contenu principal

Les centrales hydroélectriques

-A +A

Pourquoi des projets de centrales hydroélectriques aux Orres ?

La commune des Orres est engagée depuis plus de 10 ans dans une politique volontariste en matière d’énergie, fondée sur deux axes : la maîtrise des consommations et le développement de la production d’énergies renouvelables.

Grâce à la mise en place d’un Système de Management de l’Energie (SME) et de l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, la consommation d’énergie électrique de la SEMLORE a été abaissée de 20%, soit 100 tonnes d’équivalent CO2. De même, la consommation liée à l’éclairage public de la commune a été réduite de 16 %. La commune a remplacé les chaudières « Fuel » de la mairie et de l’école par des chaudières à granulés de bois fournis principalement en circuit court par un producteur de la commune. En complément, et pour poursuivre cette dynamique, la Mairie des Orres a lancé en 2018, avec le concours de l’agence départementale d’Ingénierie IT05, un Appel à Candidature pour le développement et l’exploitation de petites centrales hydroélectriques sur les torrents de la commune.

L’objectif est de valoriser cette ressource naturelle majeure, dans le respect et la préservation des milieux naturels et des activités existantes. La Mairie a confié au prestataire retenu le soin de mener ce projet dans le cadre d’une démarche participative et constructive avec les habitants et tous les acteurs de la vie de la commune, afin qu’ils se l’approprient pleinement. L’enjeu à terme est de faire des Orres un territoire « à énergie positive », qui produit plus d’énergies renouvelables qu’il ne consomme d’énergie au total. Celui-ci pourra être atteint grâce à la participation et l’implication de tous dans les projets menés.

Comment fonctionne une centrale hydroélectrique ?

1. Une prise d’eau permet de dévier une partie des débits du cours d’eau dans la conduite forcée, qui achemine l’eau vers le bâtiment de production.

2. La force de l’eau entraine une turbine couplée à un alternateur qui permet de transformer l’énergie mécanique en électricité.

3. L’électricité produite est injectée sur le réseau pour être distribuée vers les consommateurs d’électricité à proximité.

UNE ÉNERGIE RENOUVELABLE ET PROPRE

La petite hydroélectricité est intégrée à son environnement, elle respecte les milieux naturels et les usagers de la rivière. La prise d’eau laisse en permanence s’écouler à son aval un débit minimum biologique (débit réservé), pour les besoins du milieu aquatique sur le tronçon court-circuité. Une fois turbinée, l’eau est restituée au cours d’eau sans avoir été altérée.

UNE ÉNERGIE DE PROXIMITÉ, SIGNIFICATIVE AU PLAN NATIONAL

La petite hydroélectricité contribue au dynamisme économique des territoires, tout en participant à l’atteinte des objectifs nationaux de réduction des gaz à effet de serre. Il existe environ 1800 petites centrales partout en France, qui fournissent l’équivalent de l’éclairage public extérieur du pays.

Quels sont les projets ?

Les cours d’eau faisant l’objet des études sont :

Le torrent des Vachères (tronçon situé entre les Ribes et Saint-Sauveur), les torrents de l’Eyssalette et de Corbières (tronçons situés entre la piste de la grande rocade et leur embouchure avec Vachères).

Les implantations précises des projets ne sont pas encore définies.

Nous estimons néanmoins que la production électrique générée par l’ensemble de ces projets pourrait atteindre 23 000 000 kWh chaque année. A titre de comparaison, cela correspond quasiment à la consommation annuelle d’électricité sur la commune des Orres, qui est de 26 000 000 kWh par an.

La source de Jérusalem : Projet plus modeste, la source d’eau potable de Jérusalem présente elle aussi un potentiel hydroélectrique intéressant. Son avantage ? Elle dispose d’ores et déjà d’un captage et d’une conduite qui achemine les eaux jusqu’au réservoir du Bois Méan, pour la distribution d’eau potable et la production de neige de culture.

Il est possible d’envisager sur ce réseau une turbine d’environ 70 kW.

Quelles sont les prochaines étapes des projets ?

L’accord du Conseil Municipal intervenu à l’été 2018 a permis au SyMEnergie05 et à GEG ENeR de lancer les études suivantes, visant à répondre à l’ensemble des enjeux des projets :

• études hydrologiques pour bien connaître la ressource en eau disponible,

• études sur la faune, la flore, les habitats et le paysage,

• études techniques visant à la conception des ouvrages et à la planification des travaux,

• études foncières,

• …

Toutes ces études sont réalisées par des bureaux d’études spécialisés et indépendants, afin d’assurer toute l’objectivité nécessaire. Elles permettront de définir le ou les projets les plus pertinents et de réaliser un dossier de demande d’autorisation à l’attention des services de l’Etat, préalable nécessaire à la réalisation des travaux.

Tout au long du développement du projet, des moments d’échanges et d’information avec les habitants et les associations de la commune seront régulièrement organisés. Les contributions de chacun permettront d’enrichir les projets et de faciliter le choix du meilleur scénario d’aménagement, répondant à l’intérêt général des Orres.

Qui est le partenaire retenu par la Mairie ?

Le partenaire retenu à la suite de l’appel à candidature de la Mairie est le groupement SyMEnergie05 / GEG ENeR. Le SyMEnergie05, le Syndicat Mixte d’Énergie des Hautes-Alpes.

Basé à SAVINES LE LAC, le Syndicat Mixte d’Energie des HautesAlpes, est un syndicat de communes créé le 1er Janvier 2012 et regroupant aujourd’hui toutes les communes du département des Hautes-Alpes dont Les Orres, excepté Briançon, Gap et St Martin-De-Queyrières.

Son rôle premier est la régulation locale du service public de l’électricité, et l’investissement dans les réseaux d’électricité, de télécommunications, d’éclairage public, les bornes de recharge pour véhicules électriques et les centrales de production locale d’électricité renouvelable. La stratégie du SyMEnergie05 est de participer, avec les territoires, à l’autonomie énergétique et à la préservation de la qualité de vie avec un développement maîtrisé par les acteurs publics locaux et les citoyens.

GEG ENeR, un énergéticien de référence dans les Alpes GEG Energies Nouvelles et Renouvelables (GEG ENeR) est filiale du groupe GEG (Gaz Electricité de Grenoble, Société d’Economie Mixte présente dans les Alpes depuis plus d’un siècle), et du groupe Caisse des Dépôts et Consignations. Elle est dédiée au développement de projets d’énergies renouvelables, et intervient ainsi à tous les stades de la réalisation d’un projet de centrale hydroélectrique : développement, financement, construction, et exploitation.

GEG ENeR exploite plus d’une dizaine de centrales hydroélectriques dans les Alpes.