Aller au contenu principal

La correction active du chenal du Riou Sec

-A +A

Début juillet 2008, le torrent du Riou Sec a connu une crue violente provoquant une incision importante du chenal.

Compte tenu du risque de glissement des berges pouvant menacer les immeubles voisins et la route d’accès à la ZAC de Bois Méan, un programme de travaux d’urgence a été mis en place au cours de l’été 2008. Il a consisté à construire un ouvrage en béton armé et des enrochements bétonnés permettant de consolider les berges au niveau de la route de Bois Méan et des immeubles situés en bordure du torrent.

Cette première tranche a été réalisée dès l’automne 2008.

Suite à ces premiers travaux et pour éviter tout débordement du torrent, une 2ème tranche a été menée en 2009, afin  de réaliser des  ouvrages en gabions bois (mélèze) en amont, jusqu’à la piste du Ranch.

Cette deuxième tranche s’est élevée à 127 000 € TTC, dont 80 % de subventions de la part de la Région (50%) et du Département (30%).

Ces deux opérations étaient indispensables pour éviter une dégradation irréversible de l’état des berges à court terme et pour pérenniser les voies de communication.

Cependant, en 2013, pour ne pas remettre en cause l’efficacité de ces travaux, il a fallu stabiliser le torrent vers l’aval jusqu’à la confluence avec le torrent de l’Eyssalette.

Ceci a constitué la 3ème tranche, qui s’est achevée au printemps 2014.

Et inauguré en 2015.

Remarques :

L’entreprise retenue pour faire les travaux fut ALLAMANO.

Le Maître d’œuvre était l’Office National des Forêts (ONF), et plus précisément le service Restauration des Terrains en Montagne (RTM). 

Le Maître d’ouvrage était la Commune des Orres.